Tout était prêt …

Et bien oui, le Pic du Midi promis pour ce beau séminaire de l’AMOPY avec Dominique Bonneau, s’est refusé la veille même. Tout était prêt ! A  11h30 le vendredi 11 Octobre j’ai reçu un appel des responsables du site m’informant que pour des raisons météo nous ne pourrions monter au Pic le lendemain : des vents supérieurs à 80 km/h étaient prévus, ce qui interdisait l’utilisation du téléphérique ! Pour mémoire le vendredi, comme le samedi, la journée était radieuse, très ensoleillée avec une chaine des Pyrénées dans toute sa splendeur mais …ventée ! Nous avons dû trouver une solution de repli, en urgence. Grâce à l’efficacité de l’équipe du « Mirage » à Capvern, nous avons pu nous retrouver et profiter pleinement de l’enseignement de Dominique. Nous le remercions vivement d’avoir maintenu sa venue, alors que la nuit que nous lui avions promis au Pic passait à la trappe !

Pour replacer le propos, jetez un coup d’oeil à l’extrait de la bande dessinée consacrée à Kersten et à son rôle dans l’histoire de la deuxième guerre mondiale. C’est, à mon avis, le passage qui résume le mieux la situation.

 Si vous en voulez un peu plus, je vous invite aussi à lire mon précédent article sur mon analyse du livre.

Voilà le décors planté !

Une fois de plus, je conseille vivement à ceux qui ne l’aurait pas encore lu de se jeter sur le roman de kessel « LES MAINS DU MIRACLE » ou de lire la version BD de PERNA et BEDOUEL dont est issu l’extrait précédent : « KERSTEN médecin d’Himmler ».

Mais la mission acceptée par Dominique BONNEAU était de retrouver les techniques viscérales réflexes utilisée par Kersten. Le Dr KÔ qui avait enseigné à Kersten ses techniques était un moine tibétain. Il n’est donc pas surprenant que Dominique ait retrouvé des techniques issues de la philosophie Taoïste. Il nous les a fait découvrir au travers d’un voyage dans le « CHI NEI TSANG » de MANTAK CHIA. Je vais essayer en quelques lignes de vous en retracer la théorie et la pratique qu’il nous a montré.

La théorie

Elle repose sur le Tao et les 5 éléments. Chaque organe est attaché à un élément et les règles qui régulent leurs échanges permettent d’orienter le traitement.

Le cycle de la création et le cycle de contrôle schématisent ces échanges.

Le patient se trouve ainsi au centre de la cosmologie Taoïste. Le rôle du praticien est alors de « redistribuer » l’énergie, le Chi, pour assurer une plus juste circulation. On parle de « vent mauvais » pour symboliser l’origine des troubles organiques. Il n’est donc pas étonnant que l’on porte beaucoup d’attention à la « porte des vents » représentée par le nombril. 
Mais les émotions entrent pour beaucoup dans l’équation des troubles fonctionnels digestifs. C’est un lieu commun. Les chinois avaient très bien compris cela il y a des millénaires. Ils le symbolisaient de la façon suivante au niveau de l’intestin grêle:
De façon plus générale il se crée un véritable cycle d’énergie négative.

Dans le cas d’Himmler le probable ulcère d’estomac et autres troubles spasmodiques digestifs dont il souffrait ne nous surprennent guère !

Le rôle du thérapeute est d’en définir l’origine la plus probable et de traiter chaque organe concerné par des techniques de massage que nous allons voir maintenant.

Entrer dans la vie des gens par notre capacité à les soulager n’est pas neutre. Il faut en avoir conscience en permanence pour le bien que l’on peut apporter et les dangers possibles qui naissent de cette relation « déséquilibrée ». Le serment qui cèle notre éthique médicale inclus ces notions depuis toujours. C’est dire si ce « pouvoir » est sensible et mérite d’être utilisé dans un cadre moral irréprochable.

 

La technique

Elle repose sur la stimulation de « points » empruntés à l’acupuncture ou pas, permettant une stimulation réflexe de chaque organe et la « détente » de ceux ci pour que reprenne une libre circulation du CHI. 

Tout part de la « porte des vents », le nombril :

L’observation des forces de traction qui s’exercent sur lui donnent une indication de l’organe qui souffre. Cette inspection est doublée d’une palpation douce à la recherche de restrictions du mouvement provoqué qui doivent la confirmer.
Ensuite c’est l’étape du traitement. Il s’appui sur le massage digital (pouce, index) ou avec le coude. Les stimulations des points se font progressivement en partant du centre vers la périphérie.

Le massage peut ainsi s’étendre à tout l’abdomen à l’aide d’un massage systématique : la SPIRALE. 

Elle est effectuée en partant du nombril et en décrivant des cercles centrifuges par stimulations répétés au pouce ou au coude. C’est un massage global.

Mais la stimulation peut concerner des points ou des zones plus précis rattachés à chaque organe.

 

Dominique a beaucoup insisté, à juste titre, sur l’importance de la stimulation sympathique et surtout parasympathique que représentent ces techniques de massage. Il nous l’a déjà montré lors du séminaire précédent en 2018.  Tout cela est largement évoqué dans « THERAPEUTIQUE MANUELLE ». Ce livre est, pour ceux qui ne l’ont pas encore une véritable référence pour les médecins manuels que nous sommes.

C’est avec nos références neurophysiologiques occidentales l’explication la plus plausible de l’efficacité de ces techniques de massage. 

Parce que bien entendu, elles fonctionnent ! 

Le simple effet placebo est un peu court pour expliquer qu’un homme (Kersten) puisse jouer sa vie et en sauver des milliers d’autres, si les résultats obtenus n’étaient pas probants et reproductibles.

Encore beaucoup de choses à dire …

Ceci n’est qu’un résumé très incomplet des techniques que nous a montré Dominique. Mais une chose est sûre : osez poser vos mains sur les zones abdominales douloureuses de vos patients. Vous risquez fort d’être surpris des effets bénéfiques que vous allez induire !

Je ne peux que vous inciter à aller consulter le CHI NEI TSANG pour compléter cette formation.  Mais je recommande aussi vivement à ceux qui n’ont malheureusement pas pu venir le 12 octobre d’avoir la curiosité de le consulter.

C’est à mon avis une approche très intéressante, pour les médecins ostéopathes, de la dimension  viscérale, dans une vision ostéopathique plus globale. 

Nous espérons que ce séminaire vous aura apporté une pierre supplémentaire à la construction de votre cheminement en ostéopathie médicale. Il nous reste tant à apprendre…

Et si vous voulez continuer l’exploration avec nous et en apprendre d’avantage sur la médecine manuelle, c’est avec grand plaisir que nous vous recevrons lors de nos prochains séminaires et formations que vous retrouverez sur notre calendrier.

Dr François Dasque
Secrétaire de l’AMOPY

Les références –

  • LES MAINS DU MIRACLE par Joseph KESSEL, Folio 2016
  • KERSTEN le médecin d’Himmler, PERNA et BEDOUEL, Glénat 2015
  • CHI NEI TSANG, MANTAK CHIA , Tredaniel éditeur 2017